« Fabrication de briques d'adobe | Accueil | Deuxième condition d'une grande inertie: la diffusivité »

02/03/2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

bd

Pour une grande inertie thermique, il faut plutôt une faible diffusivité.
Une forte conductivité entraînera des variations de températures plus rapides ce qui est le contraire de "l'inertie".

admin

Tout ç fait d'accord avec vous, je vais modifier
Merci pour votre remarque pertinente

R.THOMAS

Bonjour,
je me permets de préciser et compléter la définition de l'effusivité donnée plus haut. Vous dites "l'effusivité détermine la capacité d'un matériau à se réchauffer très rapidement en pompant des calories dans le milieu ambiant". Or le mot "réchauffer" n'est pas le meilleur choisi selon moi. Il tendrait à faire croire qu'un matériau effusif monte facilement en température. Or c'est justement l'inverse puisque s'il est fortement effusif, sa capacité thermique est élevée et freine le processus de montée en température. Vous avez sans doute voulu dire par "réchauffer" que le matériau aborbe beaucoup de chaleur ce qui est vrai mais précisons : "sans montée de température brutale"

Cordialement

BenSen

Bonjour,
Je rénove une maison ancienne et j'ai une grande surface d'enduit chaux-sable et chaux-chanvre à réaliser. Auriez-vous les références d'une machine (compresseur , sablon...?) que je pourrais utiliser et me facilitant le travail ?
Merci pour votre aide.

Yoghourt

Bonjour lamaisondurable,

Je suis l'auteur de la feuille de calcul dont vous donnez une capture écran. Il me semble que votre façon de publier le rendu de l'un des onglets de ma feuille de calcul présente un problème de droit d'auteur.
Je vous prie de retirer instamment cette image de votre article, et prendre contact avec moi en vue de régulariser rapidement la situation.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.